Le frelon asiatique
Mairie de Groslée-Saint-Benoit


Mairie de Groslée-Saint-Benoit Le frelon asiatique mardi 13 avril 2021 à 19:53

Les biologistes l’appellent « vespa velutina nigrithorax . Plus connu sous le nom de « frelon asiatique », cet insecte est apparu en France il y a une quinzaine d’années. Présent désormais dans la quasi-totalité des départements, il s’attaque avant tout aux vergers et aux abeilles, qui constituent sa nourriture préférée.
Le frelon asiatique cause des dégâts importants dans les vergers en dévorant les fruits et il a la particularité de s’attaquer aux abeilles. Les abeilles butineuses constituent 80 % du régime alimentaire d’un frelon asiatique en ville et 45 % dans les campagnes. Même si toutes les abeilles ne meurent pas, la prédation des frelons asiatiques les stresse énormément, ce qui limite les récoltes de nectar et de pollen et affaiblit leurs réserves pour l’hiver
Soucieuse de répondre à la problématique sociétale posée par cette espèce exotique, la Communauté de communes du Bugey Sud va accompagner l’association L’apiculteur Bugiste en finançant 40 pièges à frelon d’un montant de 1 200 euros pour l’opération de piégeage de printemps. Sébastien Mouillard, vétérinaire conseil au GDS Ain (Groupe de défense sanitaire) : « Nous avons déjà 65 pièges en fonction dans le département. Le piégeage de printemps (de mars à juin) consiste à diminuer fortement la population des femelles fondatrices pouvant être plusieurs centaines par nid afin d’éviter la démultiplication de futurs nids. Ce piégeage préventif doit être encadré, suivi et rigoureux en zone très impactée et s’arrêtera avec la capture des premiers frelons européens. »
De son côté, Philippe Treille, président de l’association l’Apiculteur Bugiste, explique : « Fort de nos 130 membres apiculteurs professionnels pluriactifs ou petits producteurs, les 40 pièges à frelons sont d’une grande aide et vont être répartis dans les zones sensibles, à nos membres qui ont la connaissance précise des lieux efficaces d’implantation de ces pièges. De plus, le suivi de ces dispositifs (changement et adaptation des appâts, entretien, déplacement éventuel) doit être régulier et continu durant toute la période. »
Article paru sur le journal « le progrès » en date du 12 avril 2021
Que faire si on découvre un nid ? En premier lieu, ne pas s’en approcher ni le toucher ; localiser précisément le lieu (photos, coordonnées GPS, marquage) et communiquer au plus vite toutes vos informations à la plateforme du GDS : frelonsasiatiques.fr ou par mail à : gds01@cmre.fr ou au 04.74.25.09.91.


Vous voulez tout savoir sur le frelon asiatique, que faire en cas de découverte d’un nid…Rendez-vous sur le site www.frelonsasiatiques.fr
Source : le Parisien et site www.frelonsasiatiques.fr
 

Consulter la page de Mairie de Groslée-Saint-Benoit

Téléchargez l'application

Disponible sous Android et iOS, Gratuite et anonyme.

*Fonctionne sur iOS 11+, Android 4.4.2 Kitkat et supérieur.

40 rue des Aciéries, 42000 Saint-Etienne France